Tripling

Le Tripling est utilisé seulement en musique légère. On ajoute un battement à un doublé.

Le Tripling à l’attaque de la note :

Tripling à l'attaque de la note

Méthode pour son exécution :

– Sur le Do (B), faire un détaché de La (High G) en attaquant celle-ci.

– Immédiatement après, faire un détaché de Fa (E).

– Terminer par un battement de La grave (Low G).

Sur le La grave (Low A) on utilise le birl avec un détaché de La (High G) avant.

Sur le Mi (D) on trouve ce Tripling soit avec le battement de La grave (Low G), soit de Ré (C).

Sur le Fa (E) le second détaché est celui de Sol (F) et un battement de Si grave (Low A).

Sur le Sol (F), il s’agit de deux détachés de La (G) et d’un battement de Fa (E).

Remarque : il est possible de trouver, bien que très rare, le tripling non pas avec le détaché de Fa (E), mais le détaché de Mi (D) à la place.


 

Le Tripling après l’attaque de la note :

Ceci est le cas le plus fréquent, on le trouve dans de nombreux reels ou hornpipes.

Tripling après l'attaque de la note

La pulsation est toujours sur le détaché de La (G).

Il est possible de trouver le Tripling avec une note d’appel différente, comme ici dans le deuxième cas du Tripling sur le Mi (D). Dans ce cas, la pulsation sur le détaché de La (High G), commençant le Tripling, permet de passer à la note différente.


 

Tripling sur le Si aigu (High A) :

Présent dans de nombreux reels en particulier, c’est un ornement assez récent apporté par des sonneurs comme Gordon Duncan, sur des adaptations de morceaux Irlandais.

Il s’agit d’un battement supplémentaire par rapport au double battement du pouce sur le Si aigu (High A).

Le triple battement du pouce sur le Si aigu (High A) est donc noté comme ceci :

Tripling Si aigu